Comment bien isoler sa maison ?

isoler sa maison

Isoler sa maison est devenu indispensable pour les foyers qui désirent faire des économies d’énergie et diminuer leur impact sur l’environnement. Mais par quels travaux d’isolation commencer ? En effet, les pouvoirs publics et les fournisseurs d’énergie proposent beaucoup d’aides et de programmes pour différents travaux, et il n’est pas toujours simple de savoir lesquels choisir. Pour vous aider et vous accompagner dans votre projet d’aménagement thermique, voici donc un petit guide pour bien isoler votre maison.

Les avantages d’une bonne isolation de la maison

Isoler sa maison offre de nombreux avantages pour les particuliers. Premièrement, les travaux d’isolation permettent d’augmenter de manière significative le confort thermique au sein du foyer. La chaleur est plus homogène, plus équilibrée, sans qu’aucune pièce ne soit lésée.

En plus de cela, les travaux d’isolation permettent de diminuer aussi votre facture de gaz ou d’électricité. Comme vous gardez plus de chaleur naturellement, vous avez moins besoin de faire fonctionner vos chauffages et autres équipements. Vous faites ainsi diminuer votre facture, tout en augmentant la valeur de votre bien.

Pour finir, isoler sa maison permet également d’avoir un impact moindre sur l’environnement. C’est d’ailleurs l’objectif principal que poursuit l’état avec ses dispositifs et aides financières. Pour en savoir plus sur ce sujet, savoir comment isoler des combles et profiter de primes intéressantes, voir ici.

L’isolation des combles : l’aménagement thermique numéro 1

Isoler ses combles permet d’économiser jusqu’à 30 % de chaleur au sein d’une maison. C’est donc le premier aménagement thermique à envisager lorsqu’on décide de rénover son logement. Il existe deux types de combles :

  • Les combles perdus (non-habitables).
  • Les combles aménagés (habitables).

Pour les deux types de combles, il existe des méthodes d’isolation et des isolants différents. Pour des combles perdus, on privilégiera l’épandage de flocons isolants. Pour les combles aménagés, on utilisera plutôt des plaques de laine de verre à poser sur la charpente.

En fonction de votre situation, vous pouvez profiter de ces interventions sans dépenser d’argent. En effet, l’état met à votre disposition plusieurs aides très intéressantes comme le dispositif « isolation à 1 euro » et beaucoup d’autres. Pour en bénéficier, vous devez :

  • respecter certaines conditions de ressources ;
  • passer par un fournisseur d’énergie avec un certificat d’économie d’énergie (CEE) ;
  • faire faire les travaux par un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Ce sont des conditions très simples à réunir, et qui vous permettront d’effectuer tous vos travaux d’isolation des combles sans rien dépenser, ou très peu. Vous donnez ainsi de la valeur à votre bien, vous améliorez votre confort de vie sans aucun investissement de votre part.

Les autres travaux pour isoler sa maison

Isoler les combles n’est pas le seul aménagement thermique à envisager. Une fois ce premier travail fait, il faut s’attaquer à d’autres parties de la maison.

L’isolation des murs offre, par exemple, de très bons résultats, tout comme l’isolation des ouvertures. Cette dernière intervention offre d’ailleurs un double avantages, car elle permet aussi d’améliorer l’isolation sonique de la maison. Il est également possible d’isoler vos sols, votre garage, votre cave et vos tuyaux pour optimiser au maximum votre performance énergétique, mais ce sont des travaux à envisager dans un second temps.

Voilà ! Vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour bien isoler votre maison. Tous les types de travaux cités peuvent être pris en charge par un professionnel et ouvrent des droits à certaines aides publiques. Il serait donc dommage de ne pas en profiter au plus vite, d’autant plus que, chaque année, les dispositifs évoluent. Ainsi, rien ne dit que l’année prochaine, vous pourrez bénéficier des mêmes aides qu’aujourd’hui.

Comment bénéficier du programme d’isolation à 1 euro ?
L’isolation du sol : le prix varie selon la technique choisie