Condamner une fenêtre : quels travaux et pour quel prix ?

Dans la plupart des cas, l’existence d’une fenêtre dans le compartiment intérieur du bâtiment ne peut, parfois, qu’apporter des désagréments entre les voisins. Et c’est uniquement la condamnation de celle-ci qui apparaît comme la meilleure solution. En effet, en procédant ainsi, il faut faire attention, car une telle opération requiert une certaine compétence en matière d’expertise en bâtiment. D’autant plus, il a été constaté que boucher une ouverture d’une façade murale n’est pas toujours une tache facile, contrairement à ce que pense la majorité des propriétaires d’un lieu d’habitation.

L’utilité absolue de condamner une fenêtre

Effectivement, le choix de condamner une fenêtre de l’immeuble n’est pas le résultat de la  simple volonté de l’initiateur du projet. En effet, Il relève d’une suite logique de l’étude de l’utilité de la position qu’occupe la fenêtre. On doit considérer que, dans son emplacement actuel, elle donne un accès visuel direct à l’intérieur des deux principales pièces qui devraient être protégées contre des regards intempestifs des passants et des voisins , à savoir, la chambre à coucher et la salle de bain.

La condamnation de la fenêtre fait supprimer d’autres avantages

Dans tous les cas, il est indispensable de comprendre qu’une telle action supprime l’entrée de la lumière du soleil à l’intérieur des pièces dont les fenêtres ont été condamnées. Ce qui équivaut à négliger les effets antiseptiques des rayonnements du soleil qui contribuent à la destruction des microbes pouvant infecter le lieu. Il ne faut pas oublier de parler de l’obstruction des voies de passage de l’air dans la salle correspondante après la réalisation des travaux sur la fenêtre.

Le montage du mur de cloisonnement  doit conserver la lumière

En décidant de condamner une fenêtre, vous avez la possibilité de procéder de plusieurs manières-e. Vous pouvez effectuer l’élévation du mur, ce qui fera conserver de la clarté du jour à l’intérieur. Pour cela, il faut employer, dans le montage, des briques de verre qui ont la propriété de laisser traverser la lumière du soleil. Dans le cas où on ne  tient pas compte de la conservation de la lumière naturelle provenant des rayonnements solaires, il est possible d’utiliser des carreaux de plâtre à titre de cloisonnement de l’ouverture laissée par de l’encadrement de la fenêtre. Quoi qu’il en soit, avant le montage effectif du mur, il est fort recommandé d’adopter la pose d’un matériau isolant. Toutefois, il est aussi possible de recourir à un murage avec des parpaings.

Comment et pourquoi peindre sa toiture ?
Comment fonctionne un plancher chauffant ?