Qu’est-ce que l’isolation répartie ?

Chaque fois qu’on parle d’isolation, on fait toujours référence soit à l’isolation par l’extérieur, soit à l’isolation par l’intérieur. Pourtant, il existe une troisième alternative qui est tout à fait intéressante, à savoir l’isolation répartie. De quoi s’agit-il exactement ? Comment fonctionne-t-elle ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type d’isolation ?

 L’isolation thermique : son principe

Par rapport aux types d’isolation, à savoir l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur, l’isolation répartie résulte d’une technique particulière qui doit être exécutée tout au début de la construction. Ce qui fait d’elle l’isolation idéale pour les nouvelles constructions immobilières ou bien dans le cadre de travaux d’extension d’un logement. À vrai dire, pour ce type d’isolation, nul besoin d’ajouter d’autres matériaux isolants aux différentes parois qui se trouvent déjà en place. Ces dernières qui disposent elles-mêmes des vertus isolantes. Cela dit, dans le cadre d’une isolation partie sur les murs, ceux-ci sont exclusivement conçus pour supporter toute la structure de la maison et garantir un niveau d’isolation thermique ultra-performant. Pour ce faire, il vous importe simplement de sélectionner le matériau qui convient le mieux à votre budget, vos besoins. Dans ce sens, vous avez par exemple le choix entre l’ossature en bois, les blocs de béton cellulaire, les blocs de pierre ponce ou encore les briques alvéolées.

Isolation thermique répartie : ses avantages

Ce type d’isolation présente de nombreux avantages. D’un côté, elle vous permet de faire une réelle économie d’argent dans votre projet de construction ou d’extension immobilière, et ce, pour la seule et unique raison qu’elle se trouve directement intégrée au gros œuvre. Autrement, vous n’aurez nul besoin d’entretenir des travaux supplémentaires à l’issue de la construction. De l’autre côté, en optant pour une isolation thermique ou acoustique répartie, vous allez sans l’ombre du doute restreindre le risque de mauvaise étanchéité de l’air. Ce phénomène qui se produit souvent lorsque vient le moment où vous projetez d’ajouter un autre matériau isolant à une nouvelle paroi. En bref, avec ce genre d’isolation, les performances isolantes sont garanties en toute sûreté et sérénité.

Les petits bémols de l’isolation thermique ou acoustique répartie

En dépit de ses nombreux atouts, l’isolation thermique répartie présente quand même quelques inconvénients. Elle demande par exemple un certain niveau de professionnalisme et d’expertise. Effectivement, sa mise en place nécessite avant tout un maximum de vigilance, ainsi qu’une expérience avérée en la matière. À côté de cela, s’ajoute un suivi-évaluation ou bien une supervision régulière et rigoureuse du chantier en question. À part cela, son prix s’avère également être un obstacle à son installation. À vrai dire, selon les matériaux choisis, l’installation d’une isolation répartie est un peu plus onéreuse par rapport aux autres types d’isolation.

L’isolation du sol : le prix varie selon la technique choisie
En quoi consiste l’isolation phonique du plafond ?