Quand changer l’isolation de vos combles ?

Isolation des combles

La toiture est une zone particulièrement sensible dans une habitation. Près de 30 % de l’air chaud intérieur fuit à ce niveau-là Pour remédier à ce gâchis énergétique, il est nécessaire de bien isoler le volume situé juste sous le toit.

Une isolation adaptée au logement

Les travaux de protection de cette partie de l’habitat sont réalisés différemment en fonction de leur destination. Sont-ils prévus pour être habitables ou vont-ils rester vides ? Dans ce dernier cas, on parle de combles perdus. De tels travaux d’isolation sont plus faciles dans ce type de combles, dits « perdus ». L’artisan agit néanmoins avec rigueur et dans le strict respect des normes. Avec la réglementation actuelle, la résistance thermique recommandée doit atteindre au minimum 7 m2/W. Les professionnels utilisent donc des matériaux isolants dotés d’un barème agréé par l’UE, matérialisé par l’étiquetage ACERMI. Une bonne isolation des combles perdus est capitale car elle évite d’importantes déperditions de chaleur et assure à toute la maisonnée un confort thermique optimal. En général, les artisans optent pour des matériaux aux qualités isolantes prouvées : les laines minérales, de verre ou de roche. Ces dernières présentent un excellent rapport qualité prix. Elles sont en partie constituées de silice et de roche volcanique. On les trouve sous forme de panneaux prêts à poser ou de rouleaux. Leur épaisseur doit atteindre 20 cm pour une efficacité maximale.

Faire isoler des combles habitables

Prévus pour être aménagés en un coquet espace de vie mansardé, ces combles doivent bien sûr être isolés eux aussi. L’inconvénient, c’est que de tels travaux d’isolation thermique diminuent le volume habitable. Les matériaux isolants efficaces sont le plus souvent volumineux et empiètent sur la place prévue pour les occupants des lieux. Les isolants minces constituent une solution intéressante car ils permettent de diminuer l’épaisseur de l’isolation de dix à vingt fois si on les compare aux laines minérales ! Ils sont composés de deux fines couches de film isolant séparées par un élément qui empêche l’air froid (ou trop chaud) de traverser. Cependant, leur mise en place exige une grande dextérité parce qu’il s’agit d’isolants fragiles. On les utilise donc en complément d’un autre matériau, moins encombrant que les laines minérales. Les combles habitables peuvent être isolés lors de travaux de rénovation, avec des panneaux de polystyrène expansé. Ces derniers seront alors recouverts de plaques qui pourront servir de support à un revêtement mural au choix.

Isoler par l’intérieur ou l’extérieur ?

Une isolation combles est tantôt réalisée dans la maison, tantôt par l’extérieur. Des travaux d’isolation de combles perdus par l’intérieur se résument à la pose d’une ou deux couches d’isolant. Ce matériau doit aussi être disposé au niveau du plancher. Isoler dans la maison est plus facile et souvent moins coûteux. Cette option est possible pour une habitation neuve ou dans le cadre d’une rénovation. Dans ce dernier cas, une telle solution risque toutefois de masquer des poutres de bois qui pourraient être utilisées comme éléments décoratifs dans la pièce quand il s’agit de combles aménageables. On peut alors choisir une isolation par l’extérieur. L’artisan va visser des suspentes sur les chevrons puis des pannes. La pose de l’isolant se fait ensuite sous la toiture. Un pare-vapeur est fixé sur ce matériau afin d’évacuer l’humidité. Dans les maisons anciennes, il est conseillé de vérifier l’état de l’isolant qui se trouve déjà en place. S’il paraît sale et humide, mieux vaut le remplacer car il a sans doute perdu ses qualités thermiques.


Comment bénéficier du programme d’isolation à 1 euro ?
Comment bien isoler sa maison ?